La sécurité des données est une composante essentielle dans un monde où nous stockons de plus en plus d’informations aussi bien personnelles que professionnelles dans le cloud, et que la plupart de nos transactions financières sont dématérialisées. Photos de vacances, documents administratifs, bulletins de salaire, bilans de santé, achats en ligne… presque tout transite par Internet aujourd’hui.

Face à cette dématérialisation se pose la question non seulement de la sécurité de vos données mais également de leur propriété. À qui appartiennent les éléments que je mets en ligne ? À moi, à la société qui héberge le site que j’utilise ? C’est d’ailleurs face à ce constat que le RGPD entrait en vigueur il y a maintenant 4 mois.

Le RGPD pour le droit à une navigation privée

Adopté par le parlement européen le 14 avril 2016 et entré en vigueur dans les 28 états membres de l’UE le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données vise à protéger les données personnelles des utilisateurs au sein de ces états.

Quatre mois après sa mise en place, la CNIL dresse un bilan plutôt positif du RGPD, autant du côté des professionnels que du grand public. En effet, les particuliers semblent prendre conscience de l’importance de protéger leurs données personnelles, en témoigne le nombre de plaintes déposées auprès de la CNIL qui a augmenté de 67% par rapport à la même période en 2017. Du côté des professionnels, 13 000 délégués à la protection des données ont été désignés au sein de 24 500 organismes, contre 5 000 avant l’application du règlement européen.*

La nécessité de protéger ses données personnelles

Là où la protection des données semble évidente pour une entreprise, qu’en est-il pour les particuliers ? Pourquoi serait-il important de protéger ses données personnelles ? Si je n’ai rien à cacher, pourquoi refuser qu’une entreprise collecte des informations sur mon profil et mes habitudes de navigation ?

Tout d’abord, nous avons en France le droit au respect de la vie privée, et les institutions tout comme les professionnels du numérique se doivent de respecter ce droit inscrit dans notre Déclaration universelle des droits de l’homme. De plus, transmettre ses données personnelles à un tiers – comme des coordonnées bancaires – nous expose aussi au risque qu’elles tombent entre de mauvaises mains. Enfin, les lois pouvant évoluer en France comme ailleurs, les entreprises se doivent de prendre la responsabilité de préserver et protéger nos libertés individuelles et nos données personnelles comme professionnelles.

Pomelo-Paradigm, éditeur de logiciels collaboratifs respectueux de vos données personnelles

Chez Pomelo-Paradigm, la sécurité et la confidentialité de vos données sont essentielles. C’est pour cela que, dans nos solutions collaboratives Domus et Pomdoc Pro, les données sont hébergées sur des serveurs sécurisés, situés en France. Nous nous engageons également à ne pas transmettre ni revendre ces informations à des tiers, que vous soyez un particulier ou un professionnel. Enfin, dans le respect du RGPD, vous pouvez à tout moment nous adresser une demande pour procéder à la suppression de votre compte ou de certaines informations, sans avoir à vous justifier.

Si la protection de vos données personnelles ou des données de votre entreprise est importante à vos yeux, nous serons heureux de vous présenter nos solutions :

> Domus, outil collaboratif de mise en page de documents à forte valeur ajoutée graphique et visuelle, dédié aux entreprises

> Pomdoc Pro, solution de partage et d’édition collaborative, conçue pour piloter la production manuelle et automatique de vos documents dans un environnement sécurisé

Contactez-nous pour en savoir plus !


*RGPD : quel premier bilan 4 mois après son entrée en application ?